SILAB
Partie privée : S'identifier

Actualités

Mise en évidence de deux comportements cellulaires distincts sur des peaux saines âgées

 lundi 12 mars 2018

Publié dans IFSCC Magazine
en décembre 2017, p. 215 - 220

Auteurs M. Laclaverie, L. Verzeaux, D. Boudier, V. Barruche, L. Marchand, S.  Bordes, B. Closs

Même si certaines données sont déjà disponibles pour discriminer des personnes paraissant plus jeunes que leur âge, aucune étude in vitro n’a encore apporté de preuves pouvant conforter ces observations. Du niveau moléculaire au niveau fonctionnel, nous avons analysé des cellules humaines primaires isolées de donneurs âgés sains pour étudier si des comportements cellulaires distincts pouvaient être observés in vitro. Une analyse transcriptomique a révélé deux signatures transcriptomiques parmi les cellules de donneurs âgés. Au niveau fonctionnel sur des monocouches et des modèles 3D de peau reconstruite, ces deux sous-populations âgées ont affiché des différences significatives en termes de migration et prolifération. De plus, l’épaisseur de l’épiderme et les expressions de collagène I et d’acide hyaluronique étaient également significativement différentes. Pour la première fois en recherche dermo-cosmétique, nous avons démontré la présence de deux comportements distincts au sein de cellules cutanées primaires âgées : l’un présentant les caractéristiques de cellules cutanées âgées, telles que décrites dans la littérature, et, de façon très intéressante, l’autre possédant un profil se rapprochant de cellules cutanées jeunes. Ces résultats apportent une nouvelle base scientifique solide pour expliquer les différences qui peuvent être observées à l’échelle cutanée entre les personnes vieillissant bien ou non.

Ces travaux de recherche ont supporté le développement de WELLAGYL®, un actif naturel qui répond au concept de bien vieillir.